Share on TwitterTweet
GISEMENT DE BANFORA, GRYPHON (4.89Moz) | Burkina-emine
Partners
TTG GF CONSULT
Annual Archive

GISEMENT DE BANFORA, GRYPHON (4.89Moz)

12 septembre 2013

 

GISEMENT DE BANFORA

Localisation et Accès

Le projet Banfora est situé en Afrique occidentale,  au sud-ouest du Burkina Faso, dans un district majeur pour la production d’or.

Il est facilement accessible par une route bitumée jusqu’à la ville la plus proche, Banfora via Bobo Dioulasso (situé à  100 km par voie bitumée).

Bobo est reliée à Ouagadougou capitale du Burkina Faso par une route bitumée 360 km. Le gisement principal, Nogbele est à 4 km environ de la frontière de Côte-d’Ivoire.

Le projet est détenu à 100% par les Gryphon Minerals et contient 6 permis d’exploration en continu couvrant environ 1200 kilomètres carrés.

HISTORIQUE

.  Anciens travaux: Un site d’orpaillage était présent à Fourkoura depuis l’époque de l’Empire du Mali.
.  Années 60 à 70: prospection régionale et cartographie par le BRGM
.  Le BUMIGEB a plus tard mener des travaux de géochimie sols régionale et détaillée pour l’exploration des métaux de base et a relevé des anomalies aurifères de Fourkoura et Nogbele.
.  WMC a commencé des travaux d’exploration sur le permis de en 1995. Le permis Loumana a été octroyé à WMC Resources en Avril 1996.
.  La proprietee Loumana a été transféré à Resolute en Avril 1999: Resolute (1999-2004) a poursuivi l’exploration par la géophysique, les forages RAB et RC et a identifié un gisement à Nogbele.
.  Resolute abandonné le permis Loumana en 2004 et un nouveau permis d’exploration a été accordée à une société locale appelée Sanembaore Sarl (2004 +)
.  Gryphon Minerals arrive en 2005 par JV avec Sanembaore et commence une campagne agressive de forages d’exploration.
.  Décembre 2010 Gryphon Minerals annonce une nouvelle découverte sur le Prospect Samavogo.
.  31 Mars 2011: Gryphon annonce une estimation des ressources inférées pour le projet aurifère de Banfora de 29Mt@2.1g / t pour 2 millions d’onces.
.  13Septembre 2011: une nouvelle découverte aurifère est faite a Stinger.
.  Une mise à jour des ressources le 09-Juillet-2012 conduit à plus que doubler l’estimation des ressources du projet à 4,5 millions d’onces d’or.
.  La société a annoncé en Janvier 2013, les résultats d’ une etude de faisabilte banquable «BFS» qui démontrent la viabilité du projet aurifère de Banfora. Le BFS soutient une estimation des réserves minerales de 1,05 Moz d’or et 4,9 Moz ressources pour l’ensemble du projet Banfora.

 Géologie du Projet

Le projet Banfora est porté par ceinture de roches vertes d’âge Birimien de Loumana au Burkina Faso. Cette bande de terrains birimien est constitué géologiquement de : formations volcaniques Intermédiaire à basiques (Basaltes, andésites) intrudés par de petites unités de granodiorite et de gabbro ainsi que des formations volcanoclastiques et sédimentaires associées (appelées schistes épizonaux). Des niveaux de conglomérats, de quartzites et de cherts sont aussi présents.
La zone du projet est caractérisée par un grand domaine volcano sédimentaire central de composition principalement pyroclastique, flanquée de deux bandes sub-parallèles faits de complexe volcanique et hypovolcanique.
Le premier complexe est composé de laves métavolcaniques intermédiaires à basiques intrudées par endroit des massifs granitiques et de gabbro diorite. Les laves sont parfois étirées ou totalement schistosées dans des zones de cisaillement. Le second complexe se caractérise principalement par l’importance des intrusions massives (gabbro) directement associés aux granitoïdes.
Les complexes magmatiques brèchifiés avec pyroclastites – épiclastites associés couvrent le centre et sont fait de brèche magmatique avec blocs et fragments rhyodacitiques, andésitiques cimentés par une matrice dioritique, ou des tufs rhyodacitiques à dacitique. Les roches épiclastiques sont caractérisées par les tuffites et graphites.
Les Intrusions Syn- Tardi événement comprennent des Granidiorite riche en amphiboles et biotite. Ce sont des massif intrusif très équigranulaire, déformés sur les bords et se conformes à la schistosité principale affectant l’encaissant des roches volcaniques et hypovolcaniques. Le granite rose riche en biotite et le granophyre rose forment des corps intrusifs circulaires.
L’ensemble gneissique sur la partie orientale constitue le grand ensemble s péri ceinture verte de roches.
– L’Accident Majeur : NNE – SSW : Le projet est traversé par un couloir de déformation appelée zone de cisaillement Fourkoura – Kangourou. La déformation est cassante a ductile cassant et développe une schistosité dominante. Cette zone est caractérisée par l’importance des volantes de quartz dispersés qui pourraient provenir de veinules de quartz dans les plans de schistosité ou de veines plates.

TYPES DE GISEMENTS

4 gisements différents de la région situes dans un rayon de 20 km constituent les ressources du projet Banfora.

  • Le gisement de Nogbele est associé à de  grandes zones d’extension autour de la bordure nord du granitoide de Nogbele. La minéralisation s’enroule autour de la pointe de la granodiorite de Nogbele dans les sédiments et les unités basiques environnants avec des multiples zones parallèles et sub-parallèles et des veines de quartz filonien.
  • Le gisement de Fourkoura: est hébergé dans les zones les plus compétents d’une dolérite différenciée et dans les intrusions felsiques adjacentes qui présentent une  altération a silice et pyrite.
  • Le gisement de Samavogo et le gisement de Stinger sont des gisements structuralement contrôlés situés au niveau d’un contact cisailler d’un granitoïde avec les formations volcano sédimentaires adjacentes ou au voisinage de ce contact.

MINERALISATION

Le gisement de Nogbele est associé à de grandes zones d’extension. Elle est contrôlée par deux structures minéralisatrices donnant deux orientations a la minéralisation: les zones orientées E-W et les zones orientées NW-SE.

– Les zones minéralisées orientées E-W se composent généralement de plusieurs zones sub-parallèles avec de large zones a hématite et / ou magnétite, et des altérations a silice et pyrite, des  séricito-schistes et de veines de quartz filonien. La minéralisation s’enroule autour de la pointe de la granodiorite de Nogbele et s’etend dans les roches basiques et sédiments environnants.

– Les zones minéralisées NW-SE sont dans des zones de cisaillements avec peu ou pas de veines de quartz et des altérations fortes à modérées a hématite, carbonate, séricite et pyrite. Ces zones sont généralement de haute teneur.

L’or est associé au quartz et aux sulfures essentiellement de la  pyrite. Elle est également disséminée dans le granite rose a biotite.

Le gisement de Fourkoura est situé à 7 kilomètres du gisement de Nogbele à l’intersection d’un corridor de cisaillement majeur et d’une intrusion de dolérite zonée.

À Fourkoura, la minéralisation aurifère forme des enveloppes sub-parallèles uniques ou multiples et est associée à une intense altération à silice, carbonate de fer, magnétite,  pyrite et de veines de quartz dans la dolérite et dans un intrusif felsique à proximité de la dolérite  de Fourkoura.

Le gisement de Samavogo est situé à environ 20 km au nord-est du gisement aurifère de Nogbele.  La minéralisation s’etend sur plus de 4000 mètres d’une zone de cisaillement régionale majeure et s’oriente  dans une direction SO-NE. Elle est associé à l’altération a pyrite, séricite, hématite, carbonates et  silice, dans des schistes a grenat et des volcanites cisaillés.

Le gisement de Stinger est un important et nouveau corridor minéralisé de direction NE-SW. La minéralisation se présente sous forme de plusieurs zones succesives de minéralisation peu profonde, associés à une imprégnation de silice et albite, une altération a hématite, un intrusif poudreux et des sédiments avec pyrite fine disséminée. L’altération de séricite est omniprésente. Quelques veines de quartz blanc laiteux et de l’or visible occasionnels sont egalement présents.

Ressource Minérales et Reserve Minérales

L’estimation des ressources d’or réalisée sur le projet Banfora or a été menee par CSA Global basé à Perth, en Australie de l’Ouest. L’estimation s’est faite en conformité avec le N43-101 et le code JORC.

Source: annonce ASX du31/01/2013.

Estimation des ressources à 0,5 g / t de teneur de coupure :

Deposit

Category

Tonnage

Grade

Contained Metal

(Mt)

(g/t)

(MOZ)

Total Banfora Gold Project Measured

6.3

1.5

0.31

Indicated

65.9

1.5

3.09

RESOURCES

Total  M & I

72.3

1.5

3.4

0.5 lower cut

Inferred

39.3

1.2

1.49

Total  resources

112

1.4

4.89

Total Banfora Gold Project Proven

2.7

1.77

0.16

RESERVES

Probable

14

1.98

0.89

Total  reserves

16.7

1.95

1.05

NB: Most of the figures are modified from company public data

www.gryphonminerals.com.au

12 septembre 2013

Laisser un commentaire

Member Login
Newsletter
Flash Info

A lire sur burkina-emine:
PRODUCTION INDUSTRIELLE D’OR AU BURKINA RESULTATS DE 2016 ET DEFIS DE 2017.

IAMGOLD Meilleur producteur d’or…
NORDGOLD meilleure société d’exploitation en termes d'exploration / croissance endogène…
SEMAFO meilleur producteur en termes de flux de trésorerie en 2016…
.

Statistics
  • 2 665
  • 1 943
  • 69 082
  • 7 726 866
COMPANY